JOUR 4 : QUELLES FORMATIONS POUR LES SÉRIES ? PAR ARNAUD CHAUMAT

L’annonce de la nouvelle filière de la Fémis consacrée à l’écriture des séries a fait grand bruit donc il était temps d’y consacrer un débat, chose faite à Séries Mania !

Patrick Vanetti du C.E.E.A. (Centre Européen d’Ecriture Audiovisuelle) a présenté sa formation qui était jusque-là la seule à former des scénaristes pour la télévision, en particulier les séries. Ils travaillent en collaboration avec des diffuseurs historiques (TF1, M6, Canal+, France Télévisions, Arte) et ont formé des scénaristes qui ont travaillé sur les séries Odysseus, Les Revenants, Xanadu, Un Village Français, Scènes de ménage, etc.

Puis, c’est au tour de Marc Nicolas de présenter la formation que la Fémis ouvrira en septembre. Il faut savoir qu’il existait déjà un module en troisième année, mais l’école travaillait depuis sept ans pour ouvrir cette formation à part entière. Elle sera consacrée à l’écriture, mais avec des interventions d’autres personnes liées à la création d’une série (producteurs, comédiens, etc.) car il ne suffit pas de savoir écrire pour faire un scénario. Cette idée vient d’un manque, unanime, de scénaristes de séries selon les diffuseurs et producteurs. Selon lui, ce manque provient d’un sous-développement des séries et d’un surdéveloppement des films.

Il n’y avait pas que les écoles françaises représentées : Jan Schütte de la Deutsche Film-und Fernsehakademie de Berlin a pris la parole pour nous expliquer la formation « Serial Eyes » que l’école va lancer en collaboration avec la London Film School. C’est un programme qui vise à former des scénaristes européens en 10 mois avec des cours principalement à Berlin (cours donnés en anglais), mais aussi avec des sessions à Londres et à Cannes. La plupart des formations actuelles apprennent aux futurs scénaristes à travailler seul, leur volonté avec « Serial Eyes » est de former des scénaristes qui pourront travailler en groupe, comme le font les Américains et leur fameuse « Writers Room ». Ils prennent comme références les séries The Killing, Mad Men et The Sopranos, d’excellentes séries donc.

Ensuite, Ben Gibson de la London Films School nous parle des séries britanniques qui sont reconnues dans le monde pour leur qualité, mais il note tout de même un certain snobisme pour les séries, peu importe le pays. Pour lui, ce snobisme approche à sa fin, c’est ce que nous, sériephiles, souhaitons !

La dernière intervenante, et seule femme présente (!!), Véronique Perles la directrice du Pôle Auteurs et utilisateurs SACD. Après une rapide mise à jour des évènements depuis 1999, elle nous apprend qu’un fonds est désormais ouvert aux scénaristes expérimentés pour suivre une formation continue. Les artistes-auteurs qui en font la demande peuvent recevoir jusqu’à 7 200 €, donc si vous êtes un scénariste intéressé par une formation continue, vous y avez accès !

Au final, cette table ronde avait davantage des airs de publicité pour la Fémis et le C.E.E.A. plutôt d’une réelle réflexion.

Arnaud Chaumat
http://www.dvdseries.net

Publicités